Comité Représentatif
de la Communauté Ukrainienne en France

Onze mythes que le Kremlin propage au sujet de la crise en Ukraine

Par Le Ministère d'Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

La semaine dernière le président russe Vladimir Poutine a livré un discours hésitant à Moscou, tentant d’assurer que tout va pour le mieux en Russie. Les sanctions n’ont pas d’effets sur l’économie russe, a-t-il dit, tout en ordonnant au peuple russe d’un air sombre de redoubler d’efforts. Le président a radoté ses théories de complot par rapport aux soulèvements démocratiques en Ukraine et butait sur ses mots en tentant de défendre son invasion de la Crimée. Mr. Poutine, au cas où vous croyez vraiment les histoires que vous vous racontez, il est temps de remettre les pendules à l’heure.

1. Selon le président Poutine : La Crimée a voté en faveur de son annexion à la Russie.

En vérité : Le « référendum » du 16 mars sur l’annexion à la Russie a été tenu sous la menace des armes, sous occupation militaire, dans des conditions qui n’étaient ni libres ni équitables. L’ensemble de la communauté internationale a jugé ce « référendum » comme étant illégitime.

2. Selon le président Poutine : La Russie n’a pas déployé de troupes en Ukraine.

En vérité : L’OTAN a publié des images satellites montrant clairement des troupes de combat russes en Ukraine, équipées d’armes lourdes propres à l’armée russe et non à celle de l’Ukraine.

3. Selon le président Poutine : En Ukraine orientale, les militants pro-russes (soutenus par les troupes russes) représentent la volonté du peuple.

En vérité : Le peuple de l’Ukraine orientale rejette massivement l’idée de quitter l’Ukraine. Le « référendum sur l’indépendance » qui a eu lieu en mai dans des régions occupées par des groupes militants et les « élections présidentielles et législatives » tenues en novembre ont été complètement rejetés par la communauté internationale.

4. Selon la Russie : Certaines régions de l’Ukraine appartiennent légitimement à la Russie.

En vérité : La Russie a par le passé affirmé plusieurs fois qu’elle reconnaissait les frontières et la souveraineté de l’Ukraine, notamment en 1991 lorsque l’Union soviétique s’est dissoute, et en 1994 lorsque Moscou a signé le Mémorandum de Budapest, s’engageant à respecter les frontières de l’Ukraine.

5. Selon le président Poutine : La Russie a droit d’exercer son influence au-delà de ses frontières.

En vérité : Les Ukrainiens sont les seuls à pouvoir décider de l’avenir de l’Ukraine. Les gestes commis par la Russie violent l’un des principes de base de la Charte des Nations Unies : le caractère sacré de l’indépendance politique et l’intégrité territoriale des nations.

6. Selon la Russie : L’OTAN brise sa promesse quant à son expansion.

En vérité : Aucune promesse du genre n’a été faite. L'ancien président de l'Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, l’a lui-même reconnu. L’URSS n’était pas libre de décider quels pays auraient le droit de se joindre à l’OTAN à l’époque, et il est en de même pour la Russie aujourd’hui.

7. Selon la Russie : Le gouvernement ukrainien est fasciste.

En vérité : Le gouvernement de l’Ukraine est dirigé par des forces modérées depuis la chute du régime Ianoukovitch. Lors des dernières élections parlementaires en Ukraine, les partis jugés « fascistes » par la Russie ont reçu moins de 5 % des votes.

8. Selon la Russie : Le gouvernement ukrainien est illégitime.

En vérité : Les Ukrainiens ont voté deux fois au cours des six derniers mois pour élire leurs dirigeants, et ce, dans le cadre d’élections jugées légitimes par la communauté internationale. La Russie a elle-même reconnu les nouveaux dirigeants de l’Ukraine.

9. Selon la Russie : L’OTAN est hostile à la Russie.

En vérité : Depuis les années 1990, l’OTAN essaie d’obtenir la collaboration de la Russie à titre de partenaire important, notamment par la création du Conseil OTAN-Russie. Aucun autre pays n’entretient à ce jour une relation aussi privilégiée avec l’OTAN.

10. Selon la Russie : L’occident tourne le dos à la Russie.

En vérité : Au moment de la chute de l’Union soviétique, la Russie n’a pas été mise à l’écart. On y a plutôt fait appel à titre d’acteur important sur la scène mondiale. La Russie est également devenue membre de l’APEC et a été invitée à se joindre au G7.

11. Selon la Russie : Les sanctions contre la Russie ne fonctionnent pas.

En vérité : La Russie a elle-même admis que les sanctions internationales lui coûteront environ 40 milliards de dollars américains. La valeur du rouble a chuté de 25 % au cours des quatre derniers mois. Les compagnies ont retiré de grandes quantités de leurs capitaux de Russie en raison des sanctions, contribuant davantage à l’affaiblissement de l’économie de la Russie.

Mr. Poutine raconte beaucoup de choses qui ne s’alignent pas avec la réalité (plus d’information).

Voici ce qu’il est en vraiment :

Les Ukrainiens vivent dans un pays indépendant. Ils méritent de prendre leurs propres décisions sans l’ingérence de la Russie. Le peuple russe est un peuple fier avec une histoire importante … ils méritent mieux que la malhonnêteté de Mr. Poutine.

Source

Initialement publié le 15-12-2014

www.000webhost.com